Prophétie Amérindienne : Les Guerriers de l’Arc-En-Ciel | Article + Audio (Histoire)

Prophétie Amérindienne : Les Guerriers de l’Arc-En-Ciel | Article + Audio (Histoire)

Article en Audio Français: Les ancêtres  Amérindiens  (Crees, surtout) racontaient que des hommes à la peau claire arriveraient de la mer orientale sur de grands canoës mus par d’énormes ailes blanches comme des oiseaux géants. Les hommes qui débarqueraient de ces navires ressembleraient aussi à des oiseaux (sans doute à cause des étranges armures ou du fait que les espagnols se déplaçaient à cheval, le cheval étant à l’époque inconnu aux Amériques), mais ils auraient deux pieds différents. Un de leurs pieds serait comme une patte de colombe, l’autre comme la serre d’un aigle. Le pied de la colombe représenterait une belle religion nouvelle d’amour et de bonté (le Christianisme), tandis que le pied de l’aigle représenterait la soif de richesses matérielles, la puissance technologique et la guerre. Au temps des conquistadores, de Cortès, les nations Indiennes ont été étonnées de voir la folie des espagnols pour l’or. En effet, pour les indigènes, l’or n’y était apprécié que pour sa beauté pure et n’avait aucune valeur marchande. Pour la petite histoire, le vol de l’or n’a pas servi la cause espagnole car d’une part, beaucoup de galions ont été coulés par les pirates et les corsaires anglais ou français, et, d’autre part, l’afflux d’or a surtout développé une incroyable inflation en Espagne, inflation qui a mis à mal l’économie espagnole de l’époque. Pendant de nombreuses années, la serre de l’aigle dominerait, car les nouveaux venus parleraient certes beaucoup de religion, mais tous ne vivraient pas pour elle. Ils déchireraient les nations rouges de leurs pattes d’aigle, tuant, exploitant et réduisant les hommes en esclavage. Après avoir résisté comme ils le...

l’Histoire de Saint Padre Pio | Livre audio | (Playlist – Documentaire FR)

(Playlist – Documentaire FR) l’Histoire de Saint Padre Pio | Livre audio  Video      Biographie 1887 – Le 25 mai, naissance de Francesco Forgione, huitième enfant d’une humble famille paysanne de Pietrelcina. La foi y est profonde et vécue au fil des heures. – Francesco garde les brebis avec les enfants de son âge mais, lui, le Rosaire à la main. Dès cinq ans, tandis qu’il prie, il voit l’Invisible, il sent la présence effective de son ange gardien. Mais les apparitions, pense ce petit enfant, sont des faits ordinaires arrivant à tous. Les apparitions et tentations diaboliques apparaissent en même temps. – Il communie à l’âge de 11 ans, et est confirmé le 27 septembre 1899, événement qui restera toujours gravé dans sa mémoire. – Se rendant à l’église tous les jours, enfant de chœur, sa conduite exemplaire étonnait, d’autant plus qu’elle est déjà marquée par une ascèse sévère : sa maman le surprendra dans sa chambre, couché à même le sol, une pierre sous la tête. naissance – enfance et famille – déjà la vie spirituelle maison natale  1903 – A l’âge de 15 ans, une vision lui fait comprendre sa mission : il aura à combattre l’esprit du mal. – Le 22 janvier 1903, il entre au noviciat des Capucins de Morcone, et prend le nom de Frère Pio da Pietrelcina. Il poursuit sa formation, ” novice exemplaire, ponctuel dans l’observance de tout. ” – Il prononce ses premiers voeux l’année suivante, et ses voeux solennels quatre ans plus tard, le 27 janvier 1907, ” à la seule fin de tendre au bien de son...

Connaissez-vous l’Histoire de Nicolas de Myre ou Nicolas de Bari,

Fresque de Nicolas de Myre.

Communément connu sous le nom de Saint Nicolas ?

Tout commence autour de l’année 270 après Jésus Christ à Patare, Lycie

Voici donc la Naissance de Nicolas de Myre ou Nicolas de Bari, communément connu sous le nom de « Saint Nicolas »

au sein d’une famille riche chrétienne.

Enfant Nicolas aurait perdu ses parents et aurait été placé en l’orphelinat ou élevé par son oncle Nicolas, évêque de Myre, toujours en Lycie, située dans l’Anatolie du sud-ouest.

Le successeur de l’oncle de saint Nicolas venant à mourir, il est donc désigné évêque de Myre autour de l’an 300.

 

Très tôt il se distingue car il donne généreusement pour défendre la justice et les déshérités ;

il jette notamment par la cheminée ou la Fenêtre de la maison de son voisin ruiné trois sacs d’or pour lui permettre de doter ses filles et éviter ainsi qu’elles aient recours à la prostitution.

Lire plus
Translate »